Première oeuvre de fiction "post-Katrinesque",

"La Nuit la Plus Longue" de James Lee Burke a déclenché

du New York Times au Los Angeles Times une pluie de louanges.

Dave Robicheaux, son héros récurrent, y est confronté à la noirceur des âmes dans la nuit où l'ouragan Katrina a dévasté une partie de l’Etat. Burke y trouve l'occasion de se livrer à un réquisitoire sans appel contre la façon dont les politiques locales et fédérales ont préparé et amplifié ce drame.


Voici deux ans, l’adaptation au cinéma d’un de ses meilleurs romans, "Dans la brume électrique" avec les morts confédérés, par Bertrand Tavernier avait suscité un regain d’intérêt pour l’auteur mais, à sa sortie, le film avait davantage mis en lumière le travail du cinéaste et des acteurs que celui de Burke.


Toujours encensé par la critique et pourtant presque inconnu du grand public,

il a publié à ce jour une trentaine de romans dont la majorité a été traduite en Français.

James Lee Burke a reçu à deux reprises de la Mystery Writers of America le prestigieux prix Egard Allan Poe du meilleur roman de l’année

pour Black Cherry Blues en 1990 et pour Cimarron Rose en 1998, avant d’obtenir en 2009 le titre honorifique de MWA’s Grand Master Award.


Images tournées avec des Canon 5D, montées et étalonnées sur AVID Media Composer 4.

 

James Lee Burke - Le calme et la tempête

  Production : Octopus Ink  Réalisation : Eric Perruchon  Image : Thierry Taïeb, Eric Perruchon  Durée : 53’

© 2013 guilaindepardieu.fr. Tous droits réservés. guilaind@gmail.com - 06 13 59 26 85 - Paris, France.

Accueil     Fictions     Docu     Trailers     Corpo     Autres     Contact